Les particuliers sont invités à y déposer : le verre, les emballages ménagers triés, les gravats en petites quantités, les encombrants, les végétaux, les ferrailles, les huiles de vidange….

Voici la liste des déchets que vous pouvez apporter en déchèterie :

  • Les encombrants : meubles usagés et matelas
  • Le bois : palettes, portes, panneaux et bois d’ameublement
  • Le carton
  • Le verre ménager
  • La ferraille
  • Les déchets verts : séparation des tontes, des branchages et des feuilles
  • Les gravats : pierres, briques, tuiles, ardoises, béton, faïence sanitaire et carrelage
  • Les huiles usagées de vidange dans la limite de 5 litres
  • Les huiles de cuisine dans la limité de 5 litres
  • Les batteries, les piles et les accumulateurs
  • Les ampoules basse consommation et tubes néons
  • Les D3E : déchets d’équipements électriques et électroniques : ordinateurs, électroménagers, téléviseurs, aspirateurs et sèche-cheveux

Le compostage individuel

C’est la valorisation de tous les déchets fermentescibles (biodégradables). Leur décomposition se fait par fermentation à l’aide de bactéries, champignons et vers de terre. Ils se transforment en minéraux (1/3), organiques (1/3) et en eau (1/3) qui peuvent être assimilables par les plantes. On obtient alors de la terre.

Faire son propre compost vous permet de recycler 30% des déchets de votre poubelle en produisant un engrais naturel pour votre jardin.

Le traitement des emballages recyclables

Les paquets que vous avez triés dans votre bac jaune arrivent en vrac au centre de tri. Ainsi, pour être transportés vers les différentes usines de recyclage, ils doivent d’abord être séparés en familles de matériaux (acier, aluminium, papier et carton, briques alimentaires, plastique opaque ou transparent). Ce travail est effectué par un personnel spécialisé (assisté par des machines automatiques) qui effectue un second tri et vérifie les erreurs.

Bois et déchets verts

La collecte des déchets verts est spécifique. Les bois secs et peints sont triés. Ce déchet valorisable fait l’objet d’un traitement spécifique.

La valorisation des déchets verts

Alimentées par les coupes des professionnels et des collectivités locales, ces dépôts sont broyés et traités pour accélérer le processus de décomposition naturelle et pour transformer cette bio masse en compost. Contrôlé par des sondes, un système de soufflerie et d’arrosage permet d’optimiser le processus bactériologique de la dégradation bactériologique des déchets naturels. Une fois contaminées, les eaux de ruissellement sont acheminées vers une station d’épuration intégrée au site. Quand le produit est hygiénisé, un criblage est effectué : les matériaux fibreux, les plus lents à dégrader, sont réintroduits dans le processus.
Puis disséminé en andrain, tout est stocké et suivi pendant quatre mois avant d’être vendu à des professionnels.

Valorisation du bois

Son objectif est de produire de la biomasse à partir du bois d’emballage récolté (classe A) qui se mélange aux copeaux et à l’écorce de la forêt. Le tout est broyé, raclé et amalgamé. Il est ensuite vendu comme combustible aux chaufferies collectives.
Les bois peints ou traités (classe B) sont séparés des bois nobles. Il est alors différé et broyé grossièrement pour alimenter les chaufferies aménagées pour le traitement des fumées.

Le Verre

En permettant de satisfaire les besoins des consommateurs tout en conservant les ressources naturelles pour les prochaines générations, le recyclage du verre est en parfaite cohérence avec une démarche de développement durable.

Seul matériau d’emballage entièrement et infiniment recyclable, le verre a des qualités intrinsèques qui le rendent très efficace du point de vue de la protection de l’environnement. Cela signifie qu’une bouteille usagée permet la fabrication d’une nouvelle bouteille à 100%. Avec ses autres caractéristiques, la recyclabilité est donc parfaitement caractéristique du matériau en verre.

Le compactage des bennes en déchèterie

Fermer le menu
24h/24, 7j/7